13/01/2016

SAINT VERNY & DESPRAT

Les viticulteurs et le personnel de Saint Verny...

03/12/2015

SAINT VERNY INNOVE!!

A l'approche des fêtes de fin d'année, découvrez les dernières...

16/10/2015

LES 1005 TONNES!!

Et voilà! les raisins sont en pleine...

Le vin du mois

Fil Rose 2016 Côtes d'Auvergne AOC
Fil Rose 2016 Côtes d'Auvergne AOC

Prenez du plaisir avec ce rosé issu du cépage Gamay récolté sur nos terroirs volcaniques uniques au monde.

...

La Cave

Chiffres clés

  • 65 viticulteurs
  • 170 ha de vignes en 2015 (soit 40% du vignoble du Puy-de-Dôme)
  • 46 ha en IGP Puy-de-Dôme
  • 124 ha en AOC Côtes d'Auvergne
  • 75 ha de Gamay
  • 59 ha de Pinot noir
  • 32 ha de Chardonnay
  • 3 ha de Syrah
  • 1 ha de Pinot Gris
  • 7 500 hl vinifiés
  • Un rendement maîtrisé de 40/45 hl/ha ( allant de 25/30 hl par ha à 45/50 hl suivant les sélections, les terroirs et les cuvées désirées)
  • Une maturité naturelle exceptionnelle (un degré de 12.8 naturel chaque année)
  • Commercialisation (en CA) : 1/3 Grandes et Moyenne Surface, 1/3 secteur professionnel dont Export, 1/3 clientèle particulière

La qualité au coeur des préoccupations...

Un bon vin, c'est d'abord un bon raisin, et ensuite un bon raisin ", affirme l'oenologue de la Cave Saint Verny, Olivier MIGNARD.

Oenologue et technicien viticole interviennent auprès du vignoble et connaissent désormais les parcelles par coeur ! Ils apportent appui, conseil et assistance individuelle et collective.
La Cave a par ailleurs créé une base de données pour faire l'état des lieux des différentes parcelles, évaluer leur potentiel afin de leur affecter les meilleurs cépages et, par conséquent, de définir le meilleur itinéraire cultural. Cahier des charges et contrat d'apport ont quant à eux permis de révolutionner les modes de production du vignoble. Les viticulteurs sont rémunérés en fonction de la qualité du raisin, du terroir et de la cuvée pour lequel leur raisin a été sélectionné.

Un rendement maîtrisé

Effruitage au mois d'août

Chacun s'attache désormais à produire un raisin de la meilleure qualité possible par la maîtrise du rendement. Cette maîtrise passe par une meilleure adéquation cépages/sols, une vraie maîtrise du nombre de grappes par cep, la réduction du rendement par la taille, l'ébourgeonnage et l'effruitage, la hausse du palissage et une protection raisonnée de la vigne.

Des techniques viticoles à dimension humaine

Afin que chaque viticulteur se sente accompagné et aidé dans la réalisation de ses objectifs de qualité et de rendement, des techniciens sont à leur service. Véritables "chefs du domaine", ils apportent conseils, recommandations techniques et sont présents sur le vignoble. Bien plus efficace qu'un simple programme d'aide, l'aspect humain de cette collaboration permet de donner au vignoble un esprit de solidarité et de convivialité. Véritable équipe, les duos technicien/viticulteur travaillent de concert pour servir des intérêts communs, au service de la qualité.

Des outils raisonnés

Cahier des charges et Contrat d'Apport permettent de poser clairement les tenants et les aboutissants du travail de chaque viticulteur. Plus clairs, les objectifs de chacun sont donc mieux remplis. Le cahier des charges indique la maîtrise du rendement par cépage et la ligne directrice de production autour de quatre paramètres intrinsèques : la qualité des baies, la maturité optimale pour déclencher la récolte, l'état sanitaire des baies au moment de la récolte, la qualité du travail de récolte. Le Contrat d'Apport quant à lui précise différents points plus techniques tels que les critères de la note qualité attribuée à la réception de la vendange ou les règles de livraison. En cas de plantation, la Cave, par ces outils, accompagne le viticulteur afin de lui donner toutes les clés pour mettre en place une exploitation la plus qualitative possible.

Un chai au service de la qualité

A la réception en cave, une sélection préalable des apports est effectuée en fonction de différents critères: cépage, date de plantation, type de sol et de sous-sol, exposition, maturité, cuvée à réaliser. Un dernier contrôle rigoureux est effectué au quai. Cela permet de conduire des vinifications séparées selon les choix oenologiques. La Cave dispose d'un équipement très moderne : quai, éraflage inox, cuverie inox a température contrôlée et régulée, pressoir pneumatique, ... Un chai d'élevage composé de fûts en chêne français (renouvelé régulièrement) et dont la part de fûts neufs est d'environ 20%.

Des viticulteurs passionnés

Le vin c'est une rencontre, des émotions, des sensations... les viticulteurs, adhérents de la Cave Saint Verny, sont intarissables sur le sujet.

Carole Chambellant: "Regardez nos vignes sont rayonnantes !"

Cette ancienne pharmacienne est arrivée à la vigne un peu par hasard... C'est pour " donner un coup de main a mon beau père " que Carole Chambellant a le déclic !
En 2001, elle s'installe à son compte, aidée par son mari qui gère parallèlement une entreprise artisanale. " Les méthodes culturales n'avaient pas évolué et nous avons effectué un vrai travail de fond pour faire passer la vigne du Moyen-Âge au XXIème siècle". Petit a petit, ils rachètent des parcelles et aujourd'hui Carole et son mari produisent environ 6 tonnes/ha. "C'est un travail de toute l'année. Chaque mois apporte son lot de tâches : préparation de la taille, taille, palissages, attaches, ébourgeonnage, travail du sol, épamprage, effeuillage... mais ce qui me guide c'est la qualité. Je mets un point d'honneur à faire du beau travail et à fournir un beau raisin. C'est pour moi une vraie fierté et une vraie reconnaissance au moment des vendanges. D'ailleurs regardez, nos vignes sont rayonnantes, on dirait un vignoble alsacien !".



Sébastien Vidal : "Franchement, on ne pensait pas qu'en Auvergne vous pouviez faire ça !"

Lorsqu'il étudiait au lycée Agricole de Marmilhat (proche de Clermont-Ferrand), Sébastien Vidal s'occupait déjà de quelques arpents de vigne : " mon grand-père déjà était vigneron ; il faisait son vin, sur 60 ares de Gamay, mais son rendement par hectare était le double du mien aujourd'hui!...". A sa sortie du lycée, il s'oriente alors vers la vigne. Sébastien a une âme de perfectionniste qui convient bien a cette culture. Les vignes du grand pere Vidal ont été restructurées, mises aux normes actuelles, avec un seul objectif, la qualité... Le Gamay traditionnel est toujours là, sur 40 ares, accompagné du noble Pinot Noir, sur 1.60 ha...
" Dans la concurrence actuelle pour l'espace, la vigne, qui permet des revenus corrects et relativement stables sur de petites surfaces, est une culture idéale dans notre Limagne viticole ! Nous, viticulteurs, avons fait des progrès et on sent une montée en puissance des vins de Saint-Verny... Grâce à mes engagements professionnels, je rencontre beaucoup de monde en France et ne manque pas une occasion de faire déguster - un peu malicieusement - nos cuvées".
Les commentaires sont toujours les mêmes : " Franchement, on ne pensait pas qu'en Auvergne, vous pouviez faire ça !".